Les photographes


Fabien DAL VECCHIO 

invité d'honneur 2017

 

 

 

Annie DORIOZ 

J’ai eu mon premier appareil quand j’étais ado, mais c’est bien (bien !) plus tard qu’a eu lieu le vrai déclic, quand j’ai poussé la porte d’un club photo où j’ai eu la grande chance de rencontrer des photographes chevronnés et généreux en conseils et critiques constructives. Difficile d’expliquer ce qui nourrit cette passion pour la photo : peut-être la surprise de l’inattendu et de l’insolite en  photo de rue, que j’aime bien pratiquer, la beauté de la nature que je vois d’un autre œil depuis que je fais un peu de macro, le plaisir simplement esthétique des couleurs et des volumes dans les photos plus graphiques. Et il reste tant d’autres domaines à explorer ….

 

 Jean-Luc NYGA

Autodidacte, je suis un amateur passionné par la photo et le matériel depuis fort longtemps mais malheureusement une activité professionnelle très intense ne me permettait pas de me consacrer pleinement à ce loisir.  A la retraite depuis dix ans maintenant je me suis efforcé d’exprimer par l’image les émotions ressenties au cours de mes sorties et voyages. Mes images, pour la plupart, présentent des paysages que j’essaie de bien construire dès la prise de vue, en moyen format ou en 24x36. Je les travaille ensuite moi-même en informatique et les imprime.

J’ai eu le plaisir d’exposer des photos sur ce même thème à Paris en 2010.

J’espère que vous découvrirez mon travail avec plaisir.

Gérard CHRIST 

Au début des années 90 j’ai rejoint le club photo de Terville présidé par Serge Scholler et ça a été le début d'une belle amitié. Il m'a appris  les bases fondamentales de la photographie. Plusieurs clubs photos et années plus tard , nous avons créé ensemble  le " Collectif Passion Photo" en 2011. Ce fut une véritable réussite qui nous a permis d' organiser chaque année plusieurs expositions notamment au Moulin de Buding. Nos chemins se sont séparés fin 2015. Et c’est grâce au délicat et amical coup de pouce de Florence  et Gilles  que j’ai pu faire ma première exposition en solo en 2016.  Je considère surtout la photographie comme un moyen d’échanger avec les autres et découvrir un peu leur univers. Timide de nature , je sais que toutes ces belles rencontres  n’auraient  jamais existées sans mon boîtier autour du cou…

 

Michel TONON

Retraité depuis 2006, après une carrière de coordinateur de formations d'adultes, Michel TONON a ressorti son appareil photo et consacre désormais une grande partie de son temps à cette passion.Il est membre de l'association Photo-Forum à Metz et continue à se perfectionner en suivant les stages animés au sein du club par des photographes professionnels.La démarche qu'il cherche à développer est guidée par la quête de compositions sobres et rigoureuses où géométrie et perspectives sous-tendent le point de vue. Traduite en couleurs ou en noir et blanc, en accentuant ou limitant le post-traitement,  c'est par la lumière qu'il essaie de décrire des ambiances, raconter un ressenti ou montrer un paysage.

 

Darius KUGEL 

Darius Kugel est un lorrain de naissance et de coeur. Enseignant dans la vie, il pratique la photographie depuis 2005.  Passionné par les paysages, les sports et la complexité de la personnalité humaine, Darius aime explorer des genres photographiques variés.  

* Sa première série « Noordzeestrand » visite les plages désertes des Pays-Bas et nous donne une vision très épurée et apaisante de ces lieux.( Exposée lors de « Metz-Photo » en 2013)

* La série « ma Belgique »  propose des instantanés façon « Polaroïd » de lieux désertés dans les métropoles et les plages de la côte belge. Le style et l’ambiance ont été inspirés par la chanson d’Alain Souchon « Le baiser ». 

* « Birds » est une série de cinq photographies noir et blanc très épurées représentant des oiseaux emblématiques de Camargue en vol. Elle a fait l’objet de deux expositions en 2014 dans la chapelle des Trinitaires à Metz et  au château de Courcelles à Montigny-lès-Metz. Une des photographies de la série a remporté le diplôme « divers » dans la catégorie « papier monochrome » lors du concours National 1 de la Fédération Photographique de France en 2014.

* En 2014, la série « Les champs d’honneur » voit le jour. Vingt-quatre tableaux monochromes montrent des paysages lorrains et suggèrent les drames qui se sont joués sur ces champs de bataille de l’été 1914 au printemps 1915. La série a été exposée à Metz, Homécourt et Belleau.

 

Olivier TOUSSAINT 

Photographe diplômé de l’Ecole des Gobelins j’offre un service adapté aux entreprises, institutions et aux collectivités locales pour valoriser leurs actions de communications et leurs projets.

Je réalise des portraits, de l’illustration, des reportages événementiels, de l’architecture, des reportages corporate pour illustrer sites Internet, plaquettes, journaux internes, rapports d’activités…

 

 

2016 Exposition “Explorations. Metz” à la Porte des allemands

2016 Festival Présence(s) Photographies de Montélimar

2015 Exposition “Arpenteurs”, Parc JM Pelt, Metz

2013 Exposition à l'Hôtel du département de Strasbourg : « Portraits de bibliothèques » en collaboration avec l'illustratrice Sarah Teulet.

 

  Bruno SCHULTZ

Je m'appelle Bruno Schultz.

Je suis un Humain, primate de la famille des hominidés, bipède du genre Homo-sapiens mais appelez moi Bruno, ce sera plus simple. Cependant, rien n'est simple avec moi car je suis un animal complexe, intelligent, fragile, stupide, dangereux, capable du pire et du meilleur , bref un être bourré... de paradoxes. Je mesure environ 1,70 mètres pour 70 kg mais ces chiffres peuvent nettement varier d'un individu à l'autre! Mon espèce a colonisé toute la planète (ou presque) avec une réussite disons...discutable.

Je suis cuisinier de métier, il faut bien manger ! Nous sommes pour la plupart omnivores, ce qui signifie que nous mangeons de tout, tout et n'importe quoi et en grande quantité pour certains ou trop peu pour d'autres, cela dépend...mais c'est un autre sujet.

Je pratique la photographie par passion de la beauté, quand L'Art est dans la Nature ou que la Nature est dans l'Art .

J' ai élu domicile dans une ville en Moselle. Une maison posée par bonheur sur un rectangle de verdure. On y trouve de l'herbe, souvent en friche, parfois tondue mais de manière à satisfaire chacun. Des arbustes, des arbres, des fleurs, un petit potager et un joyeux fatras de végétaux libres, variés, sauvages y poussent gaiement. Il y a des oiseaux, des hérissons, des escargots, des écureuils, des orvets, des papillons, des demoiselles, des vers de terre, des araignées, des collemboles et j'ai même trouvé une mante religieuse. On y voit parfois des cervidés qui viennent brouter les salades et les feuilles de blettes. Ici, il y a de la vie.

Stéphane JANIEC

"La photographie pour s'échapper du quotidien et en inventer un autre" tel pourrait être le leitmotiv de Stéphane Janiec dans son rapport avec l'image. Habitant la Lorraine, cet enfant de mineur a assisté aux derniers soubresauts de la sidérurgie en voyant les lourds trains de minerais de fer circuler à proximité de chez lui. C'est là qu'est né son intérêt pour les chemins de fer cependant sans réellement s'y attacher car c'est surtout un passionné d'aviation et de maquettes d'avions, passion qu'il nourrit toujours d'ailleurs,.

C'est seulement vers l'âge de 27 ans lorsqu'il découvre ,lors d'une balade au Luxembourg, le Train 1900 et coïncidant avec des débuts hésitant en photographie qu'il redécouvre un fort attrait pour le train. Peu de temps a suffit pour développer une certaine idée du romantisme que le voyage ferroviaire peut offrir. Une idée qu'il essaye maintenant de retranscrire au travers de l'appareil photo. C'est aussi un photographe de rue, fan du courant humaniste, créant ainsi un mélange des genres dans la photographie ferroviaire.

Carmel MOSCATO

 

 Photographe autodidacte et touche à tout , Carmel aime avant tout s'amuser en photographie, en variant les techniques et en laissant libre cours à sa créativité. 

Gilles BARTHELET 

Co-fondateur-organisateur de Déclics D'émotions 
Complètement autodidacte, j'ai commencé la photo gamin avec le Nikkormat, et son 50mm fixe f1.2, de mon père qu'il me laissait utiliser. Le virus s'était introduit... Il a grandi tout doucement au fil des années, lentement. Et puis est arrivé le numérique... Je suis alors allé explorer d'autres horizons, toujours tout seul dans mon coin. Jusqu'au jour où j'ai montré mes photos à mon ami photographe Claude Argueyrolles qui, après avoir vu ma première porte faite à Rodemack, m'a encouragé et épaulé. Ma série "Ouvertures..." était née et ne cesse encore de s'étoffer. C'est avec lui que j'expose la première fois. Et puis je rencontre l'extraordinaire et talentueuse comparse et amie Florence Dabenoc. Nous travaillons ensemble sur de la danse, sur la rentrée des classes avec à chaque fois une exposition pour présenter nos travaux. Et puis logiquement, nous fondons ensemble le Festival Déclics D'Emotions. 

J'ai exposé plusieurs séries : "Ouvertures..." dans diverses versions, "Chorégraphie, Corps et Graphisme" (dont une version en commun avec Florence), "La Baie du Mont", et cette année "Summer Time".

Florence DABENOC 

Co-fondatrice-organisatrice de Déclics D'émotions 

Lorraine de naissance et de cœur, docteur vétérinaire dans la vie, la photographie est l’une de mes passions. C’est mon père qui m’a transmis le virus. Il était passionné par l'image et perfectionniste.  

Mes parents m’ont également transmis le virus du voyage ainsi que l’amour et le respect des animaux et de la Nature.

C’est ensuite mon mari et premier supporter , qui m'a encouragée à vivre  pleinement ma passion pour la photographie. Nous avons en commun l’amour des voyages, des découvertes, des autres cultures , de la Nature et de la vie sauvage. Et c'est un vrai bonheur de pouvoir conjuguer toutes ces passions en famille, avec nos deux enfants. Nous les emmenons depuis leur plus jeune âge aux quatre coins du Monde avec nous.  C’est pendant ces voyages que je peux prendre le temps de m’adonner à ma passion  et je les remercie tous les trois  pour leur patience , car quand j'ai l'œil rivé dans mon viseur, je perds la notion du temps qui s’écoule et ils passent souvent de longs moments à m'attendre !