Les photographes


Sophie LE ROUX 

Invitée d'honneur 2018

 

 


Nathalie HOUDIN  

La photographie est mon métier mais c'est avant tout une passion et un engagement envers la Nature. C'est un besoin de m'éloigner de la vie moderne pour revenir à des choses plus essentielles et vraies. Une envie de partager, au travers de mes images, cette beauté que nous trouvons tout autour de nous, pour témoigner de ses forces et de ses fragilités. Je souhaite attirer l'attention sur la nécessité urgente de sauvegarder nos racines et notre héritage. La Nature fait partie de nous et nous faisons partie de la Nature.

Je n'ai pas de thème de prédilection, mais au fil de mes rencontres et de mes coups de cœur j'aime m'investir à fond sur un sujet.

Une autre facette de mon travail consiste à réaliser des reportages axés sur la conservation et la relation entre l'Homme et la Nature, deux notions essentielles à mes yeux.  Et comme la sensibilisation est d'autant plus efficace qu'elle commence tôt, j'interviens en milieu scolaire, en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Chartreuse, dans des classes de primaire essentiellement, afin de contribuer à éduquer le regard et la sensibilité de ces nouveaux pas qui fouleront bientôt ces endroits si précieux et fragiles.

Catherine LEFORT  (alias Lacathe) 

 

Je suis née en 1962 en Moselle, où j'ai suivi une double formation
 Conservatoire de Metz - Danse-Beaux-Arts de Metz - Communication, option photo.  J'ai tout d'abord eu le privilège d'enseigner "la danse" et dû interrompre ma profession pour raison de santé.
 Comme j'aime surtout communiquer, c'est tout naturellement que je suis retournée à ma passion pour la communication et les images en tant qu’infographiste et photographe amateur. 
Actuellement, je suis membre du club photo "Regard Image" à Marly [57] et présidente de l'association "les petits cailloux", groupe de photographes amateurs à Pagny-sur-Moselle [54].
 

Sophie JASKULA 

 

Photographe de métier depuis 2003, j'ai travaillé dans différents univers photographique allant du monde de l'industrie à celui de l'agence de communication.Mon sujet favori est l'humain. Les reportages, les portraits, les regards ... je m'intéresse au gens et à qui ils sont. Ainsi j'aime les mettre en lumière et leur apporter un nouveau regard sur eux mêmes. Là il s'agit de mon travail.De paire, mes photos d'auteur traite de l'humain, mais surtout de l'Être. Avec tout un aspect psychologique et ésotérique autour de la question "qui sommes nous?" 

Julia BLOSCH

Passionnée d'arts, notamment visuels, depuis mon enfance, c'est par les arts plastiques que j'entame mon parcours créatif. Cela devient très vite une voie d'expression privilégiée et une source d'équilibre, de bien-être et d'apaisement dans mon quotidien. Je suis tellement convaincue du potentiel thérapeutique des pratiques du dessin, de la peinture ou du modelage que ce sera l'objet de mon mémoire de dernière année de psychologie. A la fin de mes études j'ai l'opportunité d'expérimenter le théâtre avec le "Théâtre d'y voir". Je vais y passer 6 années.

Et la photo dans tout ça? Je la découvre essentiellement par les magazines animaliers. Adolescente, pendant mes vacances, je prends beaucoup de photos de tout et n'importe quoi avec des appareils jetables d'abord, puis avec un compact Olympus offert par mes parents.En 2010, j'achète un premier réflex d’entrée de gamme, mais c'est assez tardivement, après l'acquisition d’un appareil plus performant à la veille de mon voyage en Islande, que je me décide sérieusement à apprendre les bases de la photographie.

En septembre 2016, j'arrive au club Photo Passion Moulin-lès-Metz et c'est une fabuleuse rencontre! Les conseils et critiques avisés des membres, les enseignements et le partage des images me permettent de progresser et d'explorer une toute nouvelle voie créative. Ma pratique peut être très opportuniste, dans le cadre de mes voyages, comme c’est le cas pour « Une ville et ses Hommes ». Par ailleurs j'aime beaucoup créer des personnages et les mettre en scène. Dans tous les cas, travailler avec l'Humain et capter des émotions me fascinent. J'aime faire voyager le spectateur dans des univers tantôt fantasques, tantôt plus sombres, toujours décalés.Surprendre, amuser, interroger et partager car c'est la plus belle des récompenses.

 

Annie DORIOZ 

 Pour moi le déclic a eu lieu il y a quelques années quand j’ai poussé la porte d’un club photo où j’ai eu la grande chance de rencontrer des photographes chevronnés et généreux en conseils et critiques constructives. Difficile d’expliquer ce qui nourrit cette passion pour la photo : peut-être la surprise de l’inattendu et de l’insolite en  photo de rue, que j’aime bien pratiquer, la beauté de la nature que je vois d’un autre œil depuis que je fais un peu de macro, le plaisir simplement esthétique des couleurs et des volumes dans les photos plus graphiques. Et il reste tant d’autres domaines à explorer ….

 

Annick GAUTHIER
Didier ROBERT

 Après une petite enfance en plein Sahara, entourée de dunes, de palmiers et d’animaux, ce sont les forêts de la région parisienne, puis les montagnes des Pyrénées, qui ont entretenu la passion d’Annick pour la Nature. Cette passion a dans un premier temps, été illustrée par le dessin et la poésie, mais ensuite Annick s’est très vite mise à la photo. Si tout sujet l’interpelle, ses photos souvent «instinctives» visent à mettre en valeur les richesses de la nature, et à prolonger et transmettre les émotions ressenties à son contact. Didier, son compagnon, a repris la photo nature à son contact, il y a quelques années. Au début son approche était plutôt naturaliste, cependant au fil des années, il a commencé à intégrer une vision plus créative et esthétique dans ses images, avec une prédilection pour la macrophotographie. Mais, les hivers Lorrains étant longs et rigoureux, ils ont entrepris de photographier les nombreux échassiers, passereaux et rapaces présents dans notre région et au-delà. Puis, au fil de leurs voyages touristiques et professionnels, ils ont eu l’occasion de rencontrer des espèces plus difficiles d’approche, tels que l’ours noir au Québec et l’ours brun en Slovénie.Photographes amateurs, ils présentent (souvent ensemble) des expositions photos dans le Grand-Est mais aussi aux alentours . Enfin , ils sont aussi les organisateurs du festival Lorraine Photo Nature , des rencontres photographiques qui ont lieu tous les ans depuis 2016 dans les locaux de l'IUT de chimie à Saint-Avold (57). 

 

Marc PIHET 

Passionné de "sciences naturelles" né dans le Nord en 1975, j’ai redécouvert la photographie avec l’avènement du numérique. J’avais beaucoup aimé le Minolta X-300s offert pour mes 17 ans (un des derniers boîtiers sans autofocus), mais l’achat de mon premier réflex numérique en 2006 fut une véritable révélation: les objectifs macro ont alors avantageusement remplacé les épingles de la collection de papillons et autres insectes de mon enfance… quelques rencontres ont ensuite renforcé cette passion grandissante pour l’image de nature.

J’aime explorer de nombreux domaines photographiques, de l’hypermacrophotographie au paysage en passant par la photographie animalière, le reportage ou le studio. Si J’adore voyager, la plupart de mes images ne sont cependant réalisées qu’à quelques kilomètres de mon domicile, en Anjou. J’ai ainsi rejoint en 2014 le collectif photographique "Meet Your Neighbours", qui vise à mettre en valeur la biodiversité de proximité. 

La photographie permet d'abord de témoigner, alors que la biodiversité se réduit de jour en jour. Mais au-delà de l'image documentaire, elle nous procure parfois la joie de retranscrire certains instants magiques vécus dans l’intimité de la Nature. Observer sans déranger (ou le moins possible…), et tenter de saisir une lumière, capter une émotion, ou tout simplement révéler le monde minuscule qui existe juste à nos pieds en le ramenant à échelle humaine... entre art et sciences, voilà de difficiles mais exaltants défis à relever !

 

Jean-Luc HEILI

 Auteur photographe naturaliste amateur, Président d'Association de Photographie Naturaliste (Déclic Nature), porté par l'éthique naturaliste (tournée vers la protection de l'environnement) et l'éthologie (étudiant le comportement de l'animal sauvage dans son biotope naturel) - Réalisateur d'expositions («Black & Wild» en noir et blanc sur la grande faune sauvage des parcs naturels nord-américains) - Animateur de conférences illustrées de montages audio-visuels -  Juge de concours photo nature (pour Lorraine Photo, organe régional officiel de la Fédération  Photographique de France)

SON TRAVAIL : est privilégiée l'épreuve du terrain à l'activité de studio, les retouches d'images demeurant anecdotiques; d'où l'importance de l'anticipation, en terme d'installation sur le terrain pour la recherche du décor optimal et de finesse dans les réglages du matériel photographique.

 

Franck RISTER 

Depuis tout petit et comme beaucoup de gamins, j’avais un rêve : être pilote de chasse, mais la vie en a décidé autrement.. Beaucoup plus tard avec une autre passion, j’ai pu toucher une partie de mon rêve avec la photographie d’aviation.
Je me déplace comme “spotter” sur différents meetings aéronautiques de l’est de la France, pour immortaliser des machines qui défient la gravité, et qui se déplacent avec grâce ou puissance suivant les chorégraphies orchestrées par leurs pilotes.

Gilles BARTHELET 

Co-fondateur-organisateur de Déclics D'émotions 
Complètement autodidacte, j'ai commencé la photo gamin avec le Nikkormat, et son 50mm fixe f1.2, de mon père qu'il me laissait utiliser. Le virus s'était introduit... Il a grandi tout doucement au fil des années, lentement. Et puis est arrivé le numérique... Je suis alors allé explorer d'autres horizons, toujours tout seul dans mon coin. Jusqu'au jour où j'ai montré mes photos à mon ami photographe Claude Argueyrolles qui, après avoir vu ma première porte faite à Rodemack, m'a encouragé et épaulé. Ma série "Ouvertures..." était née et ne cesse encore de s'étoffer. C'est avec lui que j'expose la première fois. Et puis je rencontre l'extraordinaire et talentueuse comparse et amie Florence Dabenoc. Nous travaillons ensemble sur de la danse, sur la rentrée des classes avec à chaque fois une exposition pour présenter nos travaux. Et puis logiquement, nous fondons ensemble le Festival Déclics D'Emotions. 

J'ai exposé plusieurs séries : "Ouvertures..." dans diverses versions, "Chorégraphie, Corps et Graphisme" (dont une version en commun avec Florence), "La Baie du Mont",  "Summer Time", et cette année "Ouvertures ... d'un temps d'avant".

Florence DABENOC 

Co-fondatrice-organisatrice de Déclics D'émotions 

Lorraine de naissance et de cœur, docteur vétérinaire dans la vie, la photographie est l’une de mes passions. C’est mon père qui m’a transmis le virus. Il était passionné par l'image et perfectionniste.  

Mes parents m’ont également transmis le virus du voyage ainsi que l’amour et le respect des animaux et de la Nature.

C’est ensuite mon mari et premier supporter , qui m'a encouragée à vivre  pleinement ma passion pour la photographie. Nous avons en commun l’amour des voyages, des découvertes, des autres cultures , de la Nature et de la vie sauvage. Et c'est un vrai bonheur de pouvoir conjuguer toutes ces passions en famille, avec nos deux enfants. Nous les emmenons depuis leur plus jeune âge aux quatre coins du Monde avec nous.  C’est pendant ces voyages que je peux prendre le temps de m’adonner à ma passion  et je les remercie tous les trois  pour leur patience , car quand j'ai l'œil rivé dans mon viseur, je perds la notion du temps qui s’écoule et ils passent souvent de longs moments à m'attendre !